Vous êtes ici : Accueil » Nos actions » Travaux » La restauration écologique du ruisseau des Échaudés

La restauration écologique du ruisseau des Échaudés

Code de l’action : Restauration R8.17

Communes concernées : Corneville-sur-Risle, Condés-sur-Risle, Campigny

Maître d’ouvrage : SIBVR

Propriétaire(s) : 9 propriétaires privés

Entreprise : LAFOSSE et Fils

Année de réalisation : 2015

ou l’histoire d’une rivière qui reprend vie…

Contexte

Le ruisseau des Échaudés, affluent rive gauche de la Risle prend ses sources au niveau du quai au Blin (plus d’une dizaine de sources le long du coteau) et s’écoule dans le lit majeur de la Risle à travers prairies et boisement. Au bout de 7 kilomètres, elle rejoint la Risle au niveau du moulin Gruchet.

Depuis de nombreuses années, l’abandon d’entretien du ruisseau des Échaudés et l’absence d’une gestion de l’eau cohérente et coordonnée à l’échelle du bassin versant, ont entrainé un désordre d’ordre hydraulique malmenant le ruisseau des Échaudés et les environs à travers l’assèchement d’une portion de rivière, la perte de biodiversité de la réserve du groupement ornithologique normand (GONm) et l’inondation de parcelles agricoles rendues inexploitables.

Enjeux & objectifs

Le ruisseau des Echaudés se situe dans une zone à fort potentiel écologique (Natura 2000, ZNIEFF de type I, réserve ornithologique). L’intérêt de ce lieu réside dans la présence d’un ensemble varié d’habitats naturels pour la plupart caractéristiques de zones humides : prairies humides, prairies de fauche et pâtures, roselières, cariçaies, fourrés, rivière, mares, haies et saulaie riveraine et d’une avifaune très riche.

Actions & travaux

En 2010, alerté par l’exploitant agricole de la parcelle et en accord avec la DDTM et le Département de l’Eure, le Syndicat Intercommunal de la Basse Vallée de la Risle (S.I.B.V.R) décide de porter et de mener à bien ce projet de restauration écologique en rétablissant l’écoulement normal de la rivière auprès des riverains et de la réserve du GONm.

Après un diagnostic de terrain, l’élaboration de proposition d’actions, l’acquisition des autorisations administratives (DIG, DLE) et les accords des riverains, les travaux ont enfin pu démarrer.

Achevés en octobre 2015, les travaux ont consisté à rétablir l’écoulement du ruisseau des Échaudés vers la réserve ornithologique en recouvrant une pente naturelle (déplacement du lit sur 65ml, rattrapage de pente sur 110ml), à la réalisation d’un reprofilage du lit sur 600ml, d’un démerlonnage sur 100ml, d’une suppression de protections de berges inadaptées sur 15ml, de rattrapage de ripisylve y compris d’embâcles etc.

Répartition financière de l'opération

résultats

Premièrement, la prise de conscience de l’ensemble des acteurs publics et privés ont permis de répondre à ce problème de manière la plus efficiente.

Deuxièmement, les premiers résultats sont très positifs en terme écologique pour le milieu naturel (remise en eau de 700ml de rivière, réalimentation en eau de la réserve ornithologique, observation de poissons) et économique pour les agriculteurs qui pourront après le ressuyage complet des parcelles agricoles les exploiter normalement.

perspectives

Pour que cette restauration soit pérennisée, une vigilance et la mobilisation des acteurs doivent être maintenues pour apporter une réponse concrète à la gestion globale de l’eau à l’échelle du bassin versant. Il a été constaté que le ravin se charge en eau, en limon et en cailloux lors d’épisodes de pluie intense et soudaine sur le plateau amplifiant de facto le phénomène d’atterrissement .

 

Thématique

  • Restauration

Année

  • 2015